You are currently viewing Trek aux couleurs d’automne : la chaine des Puys par le GR®441

Trek aux couleurs d’automne : la chaine des Puys par le GR®441

  • Post category:Trek
  • Commentaires de la publication :0 commentaire

Cap sur l'Auvergne et la célèbre chaine des Puys pour un trek volcanique et une explosion... De couleurs !

La chaine des Puys fascine : terre d’élevage et de forêts, lieu de balade aux paysages uniques en France, elle est surtout dotée de caractéristiques géologiques exceptionnelles qui lui valent son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO. Pas moins de 80 volcans s’alignent sur une zone de 32 kilomètres de long et de 4 kilomètres de large. Des grands noms : l’inévitable puy de Dôme, le puy de Côme et le Pariou, mais aussi d’autres moins connus, s’enchainent le long d’un axe nord-sud à quelques kilomètres à peine de Clermont-Ferrand.

Volcans les plus jeunes de France, nés entre 95000 et 8400 ans avant nous, ils n’ont pas eu le temps d’être suffisamment érodés et gardent ainsi leurs formes caractéristiques originelles. C’est la formation des Alpes qui conduit à un volcanisme intense en Auvergne : l’amincissement et la fracturation de la croûte terrestre dans cette zone voisine ont alors provoqué une puissante activité volcanique. Les reliefs qui en découlent sont variés et dépendent des caractéristiques du magma à leur origine : le magma fluide forme plutôt des cônes, alors que la lave visqueuse s’accumule à la sortie pour former un dôme. Un maar est, lui, formé par explosion du volcan, lorsque le magma rencontre, en remontant, une nappe phréatique. Les paysages uniques créés à cette époque invitent à la découverte de l’histoire géologique intense de la région.

Moins éloignée que les Alpes et les Pyrénées de ma Normandie natale, l’Auvergne était un lieu d’évasion privilégié en famille durant mes années de lycée. Mais le temps passe et, en 2021, plus d’une dizaine d’années étaient passées depuis ma dernière visite rendue à cette chaine des Puys. Je décide de m’y rendre à la Toussaint, pour quelques jours de randonnée sportive : j’ai dans le viseur le GR®441 « Tour de la chaine des Puys« . Malgré l’humidité et la courte durée des journées à cette période, le moment me semble bien choisi : je pars découvrir les paysages flamboyants de l’automne, les forêts aux mille couleurs et le calme des chemins. Ai-je fais le bon choix ? Réponse ci-dessous !

Quatre jours sur le GR®441 « Tour de la chaine des Puys » – octobre / novembre 2021

Durée : 4 à 6 jours
Distance : 110 kilomètres
Dénivelé : 2800 mètres

Départ / arrivée : Volvic

L’itinéraire n’est pas particulièrement difficile, il ne s’agit pas de randonnée en haute montagne. Néanmoins le parcours est vallonné, et certains volcans vous invitent aisément à leur sommet, pour profiter de points de vue incomparables : le GR®441 passe essentiellement au pied des puys, mais la plupart dispose de sentiers permettant d’y grimper. Cela peut vite ajouter du dénivelé ! Mais il serait dommage de ne pas vivre l’expérience de la montée sur un volcan, d’autant plus en cette période automnale avec une récompense garantie : les paysages auvergnats les plus colorés vous y attendent… Voyez plutôt : le point de vue depuis le puy de Lassolas (1183 mètres d’altitude), voisin du puy de la Vache. À droite, les puys de Vichatel et de Charmont.

Les puys de la Vache et de Lassolas, au coeur de la chaine des Puys

Le départ du GR®441 se situe à Volvic, à la source de l’eau de Volvic. Le GR® est une boucle, il est donc théoriquement possible de partir d’où l’on souhaite et de marcher dans le sens que l’on veut. Le tracé est plutôt décrit dans le sens horaire, ce qui permet de débuter par une grosse étape et, pour ceux qui souhaitent dormir en hébergement, de passer toute la zone Volvic-Lachamps qui n’en dispose pas. De plus, cette zone est en partie dépourvue en eau. Ces différentes contraintes peuvent pousser le randonneur à débuter par cette étape pour s’organiser plus facilement les jours suivants et enchainer avec des étapes plus courtes.

La météo peut aussi jouer un rôle important : pour ma part, je n’ai pas pu apprécier le panorama au puy de Dôme, pris dans les nuages. S’il fait beau le premier jour, il est conseillé d’aller directement sur le point culminant de cette boucle. De mon côté, j’ai choisi de suivre le GR® dans le sens inverse afin de découvrir l’ampleur de la chaine des Puys depuis les prairies à l’ouest du parcours, avant de finir par la traversée de la chaine. Je pourrai ainsi tenir compte de mes forces restantes pour grimper ou non quelques puys. Plutôt décrit en 5 à 6 jours, je fais le pari de boucler le parcours en 4 jours afin d’éviter les mauvaises conditions météorologiques à venir (le problème de l’automne, c’est que le temps change vite !)

Les environs de Volvic en automne, au départ du GR441 "tour de la chaine des Puys"

Dès le départ, la beauté est au rendez-vous. Le hasard a fait que j’ai choisi la période parfaite pour venir : les couleurs sont magnifiques, l’automne est bien présent. Bien-sûr, la nature a son propre rythme et d’une année à l’autre, l’arrivée des couleurs automnales est variable. Il faut donc, comme moi, miser sur la chance, ou alors bien se renseigner et partir au moment le plus opportun !

À peine ai-je quitté Volvic que je suis déjà séduit par ces paysages vallonnés aux teintes multiples. Le soleil traverse une épaisse couche de nuages pour m’offrir une lumière fantastique… Et le GR® commence sur les chapeaux de roue avec, juste après, une belle découverte patrimoniale : le château de Tournoël.

le château de Tournoël dans les forêts orangées de l'automne, en Auvergne

Situé à 600 mètres d’altitude, il s’agit d’un château fort daté du Xe siècle. Forteresse militaire, doté d’une double enceinte, il fut remanié au XVe siècle avec un matériau local : la lave de Volvic. Il passa de famille en famille jusqu’en 1766, où il fut acheté par Guillaume Chabrol, seigneur de Chaméane. Il reste dans la famille durant près de deux siècles et demi, avant d’être à nouveau vendu et restauré. Une histoire riche qui se ressent en se baladant près de ses murs. Il domine la plaine de Clermont-Ferrand, et toute la puissance féodale est encore présente près de ce monument perché sur son piton rocheux.

Après ce début de GR® tonitruant, la suite de ma première étape se déroule dans des paysages vallonnés, colorés, parfois forestiers, parfois découverts, et je prends un peu de distance par rapport aux puys les plus imposants de la chaine. Je plante ma tente en forêt, du côté de Pontgibaud.

Réveil lumineux un matin d'automne sous la végétation colorée des forêts auvergnates

J’ai le bonheur de profiter d’un beau soleil au matin de ma deuxième étape. Toutes les teintes jaunes, orangées et rouges de l’automne sont encore plus mises en valeur. La brume a envahi les vallées, l’humidité se cantonne aux vides laissés par les reliefs auvergnats. Je grimpe vers Saint-Pierre-le-Chastel en me ravissant du spectacle orchestré par dame Nature. Les forêts semblent brûler sous d’épaisses flammes et pourtant, rien ne bouge. Les collines se réveillent peu à peu.

Matin brumeux à Saint-Pierre-le-Chastel sur le GR441 "tour de la chaine des Puys"

Ces étapes autour de la chaine des Puys me font découvrir de jolis villages et un riche patrimoine. Que dire de ce château de Cordès, à Orcival, au cœur d’un tableau naturel de toute beauté ? Je flâne un moment, profite du soleil timide de la Toussaint. Déambuler parmi ces terres riches en histoire et aux paysages flamboyants est un plaisir.

Le château de Cordès, à Orcival, est sur le chemin du GR441.

Orcival, parlons-en. Le GR®441 n’y passe pas vraiment, préférant longer une route départementale. Mais il serait impardonnable de ne pas faire un léger détour pour y découvrir la basilique Notre-Dame, un des plus beaux exemples d’églises romanes d’Auvergne.

Au XIIe siècle, elle succède à une autre église du village détruite par les invasions normandes. Elle est édifiée par les comtes d’Auvergne et l’évêque de Clermont. Le village accueillait alors 25 chanoines, les pèlerins, les malades… Bâtie très grande, elle fut ensuite très peu modifiée au cours du temps. Elle est classée monument historique depuis 1840.

Il faut se balader autour de la basilique, dans le village, pour se rendre compte de sa grandeur. C’est à coup sûr une découverte à ne pas rater sur le parcours du GR®441 !

La basilique Notre-Dame d'Orcival depuis les hauteurs

Entre Saint-Pierre-le-Chastel et les hauteurs d’Orcival et jusqu’au lac de Servières, le point de vue sur la chaine des Puys est tout simplement fantastique. C’est là que l’on prend la mesure des dimensions de cette succession de volcans, que l’on observe le mieux leur forme, leurs propriétés. Le symbole de l’Auvergne face à soi. Et en premier lieu, le puy de Dôme, un phare pour toutes les personnes de passage dans la région, sans parler des habitants !

Le célèbre puy de Dôme, symbole de la chaine des Puys, en automne
La chaine des Puys vue du chemin vers le lac de Servières. Merveilleux point de vue sur les Puys dans l'automne

Je découvre le lac de Servières à la tombée de la nuit. Il s’agit d’un maar, c’est-à-dire un lac de cratère, né d’une explosion du volcan. Il faut en faire le tour pour mieux apprécier ses belles dimensions : plus de 15 hectares de surface, 26 mètres de profondeur.

Son eau calme est un miroir ce soir-là : je m’émerveille des reflets des dernières lueurs du jour. La pluie menace, les nuages s’assombrissent, la nuit tombe tôt. Mais le spectacle est superbe.

le lac de Servières, lieu de repos et de méditation, sur le GR441

La fin de mon trek en Auvergne sur le GR®441 se fera essentiellement sous la pluie, voire dans le brouillard au puy de Dôme. L’automne sévit, et pas uniquement sur la végétation. C’est le risque pour n’importe quel trek à cette période… Et particulièrement en Auvergne, dans des paysages vallonnés et exposés aux aléas du temps.

Le retour à Volvic par la traversée à pied de la chaine des Puys sera difficile pour moi, mais je retiens les jolis panoramas sur les terres auvergnates. J’ai gravi quelques volcans : le puy de la Vache, le puy de Lassolas, le puy des Gouttes et le puy Chopine. Des prairies, des forêts, presque personne à l’horizon, je me suis régalé, même si j’ai peu de photos à proposer. Outre la pluie, c’est aussi ça le trek : déconnecter, vivre l’instant. Et je ne peux que vous encourager à vivre ces instants-là, vous aussi, à vous offrir le temps de découvrir l’Auvergne et la chaine des Puys à votre façon, selon vos souhaits. C’est ce qui rend chaque aventure, chaque trek unique…

Au puy des Gouttes, face à l'immensité de la chaine des Puys

La motivation à partir en trek en automne est probablement plus difficile à trouver qu’en plein été. Nuits fraiches, voire froides, humidité, longues nuits et courtes journées, manque de luminosité, ce n’est pas la saison optimale pour partir à l’aventure. Mais, à condition de s’être équipé, c’est une saison fantastique pour s’évader quelques jours, une occasion unique de découvrir des sentiers peu fréquentés, d’avoir la nature pour soi, de vivre dans le calme avec comme seul bruit, le chant du vent dans les arbres…

Le tout, dans un environnement coloré extraordinaire, mais aussi éphémère…

Les couleurs éclatantes des forêts auvergnates en automne

Pour aller plus loin :

Le GR®441 dispose de trois variantes qui coupent la boucle en plusieurs points :

  • le GR®441A par Ceyssat
  • le GR®441B par Nébouzat
  • le GR®4 entre Saint-Ours et Vulcania.

Il est donc envisageable de raccourcir le parcours en cours de route, ou d’adapter le tracé à ses envies et à son niveau pour ne faire qu’une partie de la boucle.

Il est aussi possible de contourner le puy de Dôme en cas de mauvais temps.

Enfin, la partie sud du GR®441 est parfois commune avec le GR®30 « Tour des lacs d’Auvergne ». Il s’agit d’un autre sentier de Grande Randonnée immanquable en Auvergne, qui chemine vers des grands noms de la région : le Mont-Dore, le Puy de Sancy, Saint-Nectaire et le lac Pavin, pour 8 à 10 jours de marche.

Si ce contenu vous a plu, si vous connaissez ces lieux ou aimeriez les découvrir, ou si vous avez des remarques ou des questions à propos de cet article, laissez un commentaire ci-dessous ! Je suis également joignable par mail (formulaire en page « à propos »).

À très bientôt pour de nouvelles découvertes !

Laisser un commentaire